top of page
sunset-3314275_960_720.jpg

Mon parcours

Je suis née en 1973 en région parisienne dans un contexte familial atypique et secret: mon père a une double vie et avec ma mère et mes frère et sœur, nous sommes reniés par la famille de celui-ci. Je suis une enfant très sensible, réservée, timide, anxieuse.

Les moments heureux de mon enfance, toujours très attendus, je les vis dans le Sud-Ouest chez mes grands-parents maternels où je passe toutes mes vacances. Mais un profond sentiment de mal-être, des angoisses et une tristesse profonde m’habitent dans mon quotidien familial et scolaire. 

La séparation entre mes parents lorsque j’ai huit ans, l'arrivée d'un autre homme à la maison et le climat conflictuel et parfois violent qui s'ensuit accentuent mon mal-être. Introvertie, je vis le plus souvent enfermée dans mon monde intérieur et tente de masquer ma souffrance du mieux que je peux.

Me sentant très seule, comme abandonnée, entre un père absent et une mère sévère et peu affectueuse je vis comme une injustice toute la souffrance que je porte en moi et celle que j'observe dans le monde. De confession catholique, je tourne mes espoirs vers la religion pour compenser le manque de père et m'attache à tout homme qui m'accorde un peu d'attention et d'affection. Je développerais dès lors une dépendance affective envers les hommes qui me poursuivra toute ma vie amoureuse.

A l'école primaire, je serai victime d'attouchements par un instituteur auquel je suis très attachée affectivement. Mon prêtre-aumônier sur lequel je reporte également toute mon affection, aura lui aussi des attitudes ambiguës avec moi tout comme d'autres hommes dans l'entourage de ma famille. Tout cela créera de la confusion entre ce qui est de l'ordre de l'acceptable et de l'abus et génèrera en moi des sentiments de honte et de culpabilité.

Je ne m'en rendais pas compte mais plus je grandissais plus je me désertais moi-même. Je devenais l'ombre de moi-même. J'avais l'impression de n'avoir aucune énergie à côté de mes camarades de classe et de mes amis. J’étais dépressive mais je l’ignorais encore et personne ne s’en apercevait. Je portais beaucoup de colères que j’enfouissais en moi.

Je me laissais souvent porter par les autres, les laissais décider pour moi, me cachais derrière eux. Plus j'étais invisible et mieux je me portais. J'étais une suiveuse et paradoxalement une rebelle dans l’âme.

Attirée dès l'enfance par les mondes ésotérique et spirituel, les questions existentielles, les notions d’âme et de réincarnation, je me demandais qui j’étais et ce que j’étais venue faire sur Terre. Le monde extérieur me paraissait dénué de sens et de conscience.

Toutefois, une partie de moi était convaincue que je n'étais pas là par hasard et que le sens de la vie était bien plus profond qu'il ne paraissait. Ma quête de sens et de réponses allait dès lors emprunter de nombreux chemins.

Quelques années après le Bac et des études suivies sans conviction et avortées dans le domaine de l'action commerciale, je m'inscris à la faculté de Psychologie de Paris V et obtient mon DEUG. Déçue par l'enseignement universitaire, j'abandonne les études en cours de Licence et m'investis dans une formation en relation d'aide psychocorporelle qui durera 4 années et servira de base à mon accompagnement actuel en Massage Energétique. Cette formation très riche et complète, à l'école du Corps Conscience à Montpellier, rallumera timidement la flamme de vie en moi et m'insufflera le désir d'être un jour accompagnante mais il me faudra des années encore avant de me sentir suffisamment délestée de mes souffrances et de mes freins intérieurs.

Mon expérience professionnelle, essentiellement axée dans le domaine social (auprès des enfants, de jeunes adultes autistes, de personnes âgées) sera ponctuée de séjours de plusieurs mois en Australie, aux Etats-Unis, en Inde. Ces voyages seront tous très initiatiques.

 

J'entreprendrais au fil du temps d'autres formations (en numérologie, tarologie, clair-ressenti, sur la guérison de l'enfant intérieur ou encore la canalisation des énergies subtiles) ainsi que des stages en développement personnel, psychogénéalogie, chamanisme, méditation et éveil. Je développerais notamment une passion pour le Tarot de Marseille pendant plus de 20 ans. Aujourd'hui je ne le pratique plus que comme outil complémentaire dans mes accompagnements.

Toutes ces formations et ces stages serviront de terreau à un profond travail d'exploration, de transformation et de libération intérieure et c'est donc tout naturellement que, parallèlement au massage que je pratique depuis 2010j'en suis venue à proposer en 2019 un accompagnement psychothérapeutique et spirituel, la Thérapie de l'Être, afin d'accompagner les personnes sensibles emprisonnées dans leur passé et leurs émotions souffrantes à se réconcilier pleinement avec elles-mêmes et à retrouver leur liberté d’être et leur joie de vivre.

Pratiquant intensément la méditation et la canalisation depuis 2018, j'ai vécu et vis toujours des expériences intenses et émouvantes d'ouverture de conscience et de connexion à cet espace d'Amour et de Paix qui réside dans notre cœur ainsi qu'aux plans supérieurs de lumière. Mais le plus important n'est pas de vouloir atteindre ni de rester dans ces états de grâce mais plutôt d'incarner pleinement sa spiritualité, de vivre son quotidien en étant conscient de sa nature illimitée, présent à soi-même, inspiré, le cœur ouvert et joyeux.

 C'est pourquoi aujourd'hui...

Je vous aide à donner du sens à ce que vous vivez, à poser un regard éclairé sur les problématiques que vous rencontrez et à vous libérer de vos croyances limitantes et de vos conditionnements passés.

En vous accueillant pleinement, en vous réconciliant avec vous-même et avec la vie, vous retrouverez votre liberté d'être et votre autonomie et découvrirez l'espace d'Amour, de Paix et de Joie naturelle qui réside en votre cœur.

 

Vous cheminerez à la rencontre de ce qui fait de vous un Être unique et sacré.

bottom of page